Un film avec des pommes ?

La pomme est le point de départ d’une enquête à laquelle nous voulons convier les habitants du territoire.

Une enquête qui prendra la forme d’un film.


Il y en a partout des pommes, on sait tous ce que c’est qu’une pomme, mais, l’air de rien, ça reste un objet mystérieux, un sujet de conversation intarissable.

Cultivé et apprécié depuis des millénaires, c’est aujourd’hui le fruit le plus produit et le plus consommé en France. Il est parmi les plus populaires au monde (partageant le podium avec la mangue et la banane). Nombreux sont les usages de la pomme, les recettes, les références culturelles, les enjeux économiques et écologiques ou les anecdotes historiques qui la convoquent. Depuis qu’Adam a croqué dedans, le fruit est présent dans l’imaginaire. Percutant le front de Newton, elle nous appris la gravité de l’Univers et les lois de l’attraction entre les corps. Dans les légendes arthuriennes, c’est à Avallon, île aux mille vergers, que repose le Roi Arthur. Le dicton l’affirme, une pomme tous les matins éloigne le médecin. Et nous ne parlerons pas de cette célèbre marque d’informatique qui s’immisce partout dans notre quotidien. Bref, la pomme est un fruit essentiel de notre culture. Banale, discrète, mais indispensable.

Un territoire

À l’échelle régionale, la pomme est un pilier des campagnes du quart Nord-Ouest de la France, en particulier entre Bretagne et Normandie. C’est justement au Nord-Est de l’Ille-et-Vilaine que le territoire de Couesnon Marches de Bretagne est né de la fusion, au 1er janvier 2017 dans le cadre de la loi NOTRe, de Antrain Communauté et Coglais Marches de Bretagne. Cette nouvelle découpe territoriale réunit les pays historiques de l’Antrainais, du Bazougeais et du Coglais qui partagent de nombreuses choses et, notamment, la culture des pommes.

Un territoire constellé de vergers

Les pommes et les pommiers sont omniprésents sur ce territoire et nombreux sont les vergers. On y croque, on y boit du cidre, on y distille de la gnole. On y prépare également le pommé, recette traditionnelle propre à ce territoire qui connait des variantes de par le monde.

Un projet participatif

La caméra dans la main des habitants

Notre ambition est de former un groupe d’habitants aux techniques audiovisuelles et à l’écriture filmique pour les inviter à réaliser un film. Un film avec des pommes.

Notre rôle de professionnels sera d’accompagner les habitants dans ces différentes étapes de création.

De manière très concrète, on ne sait pas aujourd’hui de quoi sera précisément fait ce film. Les thématiques de questionnement autour de notre objet sont multiples. On ne va pas les définir maintenant. Nous ferons ça avec le groupe d’habitants. Ils seront associés dès la racine de la réflexion.

Démarche

Coordonné par des professionnels de l’audiovisuel, le projet que nous présentons aujourd’hui s’inscrit dans la continuité de précédentes réalisations sur le territoire.

La diversité des échanges qui ont accompagné la réalisation du film « Les anciens dans les pommes » en 2010 nous avait mis la puce à l’oreille quant à la richesse du sujet « les pommes » et avait fait naître l’envie de pousser plus loin cette réflexion. C’est après la réalisation de « Coglais 2015 », portrait de territoire réalisé par ses habitants, et la fusion de ce territoire avec le territoire voisin de la communauté de communes d’Antrain, que nous avons repensé aux pommes. Les deux territoires aujourd’hui unis partagent de nombreuses choses et notamment la culture de la pomme. Il n’en faut pas plus pour éveiller notre intuition : prenons les pommes comme trait d’union entre ces deux territoires aujourd’hui fusionnés.

Ce nouveau projet est une véritable continuité des collaborations passées entre POINT BARRE et le territoire. Penser, dans une démarche de réalisation collective avec les habitants, le rôle des pommes sur le territoire c’est, en creux, penser le territoire. Le film à naître complètera les précédents et documentera, à sa manière, cette époque historique où le territoire s’est élargi.

Notre démarche est donc de faire avec. Faire avec les habitants, mais aussi faire avec les partenaires qui souhaiteront s’engager à nos côtés et se saisir de ce sujet pour croquer dedans. C’est donc au gré des enthousiasmes que suscitera notre projet de film que nous pourrons lui donner une ampleur plus ou moins grande.

Nous sommes heureux de pouvoir mettre en route ce projet en 2021 avec le soutien de Couesnon Marches de Bretagne et du Département d’Ille-et-Vilaine.

Première étape :

Une série de projections-rencontres

Des projections-rencontres en plein-air.

Pour constituer l’équipe de réalisation du film, notre premier travail est d’organiser, à travers le territoire, une série de projections-rencontres ouvertes à tous durant l’été 2021.

Nous pourrons ainsi nous rencontrer pour échanger et commencer à créer ensemble ce projet de film.

.

À vous de jouer !